Since 1989

L’alimentation, amie de votre performance

Notre alimentation nous procure énergie, vitalité. C’est elle qui nous permet de fonctionner de façon optimale dans la vie de tous les jours (travail, sport-loisir, entrainements, compétitions, …). Elle fait partie intégrante de notre capital santé en assurant le bon fonctionnement de notre corps.

La période estivale est propice aux changement d’habitudes.

On a envie de faire le plein d’énergie que ce soit en "se bougeant" ou en "farnientant".

L’un des socles de cette énergie se trouve dans notre alimentation. C’est elle qui nous procure forme et vitalité. Elle nous permet de fonctionner de façon optimale dans la vie de tous les jours (travail, sport-loisir, entrainements, compétitions, …). Elle fait partie intégrante de notre capital santé. Une alimentation saine, équilibrée (féculents, glucides, lipides, fibres, minéraux, vitamines, …) et variée apporte tous les composants essentiels pour assurer notre bon fonctionnement corporel.

Nous pouvons dire que nous devenons ce que nous mangeons.

Avant de vous parler de l’autre socle essentiel qu’est l’activité physique et le mécanisme "recette-dépense" pour ne pas grossir, faisons un petit rappel sur la fonctionnalité des différents nutriments que nous consommons le plus chaque jour.

Nous retrouvons:

  •  Les nutriments énergétiques
  • Les glucides: les simples (sucres rapides comme les bonbons, les gâteaux) et les complexes (sucres lents comme les pâtes, le riz, la semoule). Ils représentent 50 à 55% de notre apport journalier et ont un rôle énergétique.
  • Les lipides: on distingue les lipides polyinsaturés et les monoinsaturés. Tous deux ont un rôle structural en contribuant à la formation des membranes, un rôle énergétique et fonctionnel en permettant la synthèse hormonale, enzymatique, ….
  • Les protéines: elles représentent 12 à 15% de notre apport journalier. Elles participent à la construction, au développement et à l’entretien de nos muscles.
  • Les nutriments de constitution et d’entretien des tissus
  • Les protéines et les lipides
  • Les éléments minéraux (Calcium, Phosphore)
  • Les nutriments de régulation du métabolisme
  • Les vitamines (C, B, A, …)
  • Les minéraux (zinc, calcium, fer, magnésium, cuivre,…) si essentiels pour la structure de nos dents, nos contractions musculaires, notre équilibre acido-basiques et hydrique, …
  • L’eau est essentielle à notre bien-être.

Elle représente 60 à 70% de notre corporelle. Elle permet le transport de tous ces nutriments qui sont indispensables à la production d’énergie.

Savez-vous que le cerveau pèse à peine 2% du corps et consomme à lui tout seul 20% de l’énergie ? Il est aussi établi que 2% d’eau en moins équivaut à une baisse de 20% de nos capacités cognitives et physiques. Un cerveau bien nourri et hydraté, améliore le flux nerveux, la récupération et le fonctionnement général (homéostasie) du corps. Il enverra des signaux précis à votre corps et vous exécuterez parfaitement vos actions motrices.

Pour ceux qui ne boivent pas assez, hop, hop, allez chercher une bouteille et pour ceux qui boivent régulièrement, c’est bien, ne vous arrêtez pas, surtout par ces chaleurs estivales.

Maintenant, voyons comment s’établit le lien entre l’alimentation et le poids. Je dirai que la clé, pour ne pas grossir et se sentir bien dans son corps, est de respecter le mécanisme de « recette-dépense ». Je m’explique: ce que vous mangez, vous devez le dépenser.

Comment ? Par une activité physique régulière d’au moins 30 à 40 minutes. Durant cette durée, notre organisme va rechercher des sources d’énergies. Or les glucides que nous avons stockés, fournissent une énergie immédiate et seront donc consommés en priorité. Après ce cap des 30 à 40 minutes d’effort, l’organisme commence à s’attaquer aux lipides (aussi nommés « acides gras »). Ce sont eux qui vont nous permettre de continuer notre activité physique dans la durée.

Donc Mesdames, Messieurs, si vous souhaitez brûler vos graisses qui sont stockées sur le bas de votre ventre, vos hanches ou vos fesses, n’attendez plus une minute, c’est parti pour des séances de 45 à 60 mn. C’est la régularité de l’entraînement qui compte.

Non seulement vous retrouverez une musculature harmonieuse mais en prime vos muscles continueront à consommer de l’énergie, même au repos et durant votre sommeil. Musclez-vous et vous mincirez même en dormant, contrairement à la graisse qui, elle, s’accumule !

Voici quelques conseils à mémoriser

  • Durant une semaine, notez sur un carnet tout ce que vous mangez et buvez en précisant les quantités. Cela vous aidera à prendre conscience de vos habitudes alimentaires pour mieux les rectifier et les adapter à votre rythme de vie.
  • Ne sautez pas de repas.
  • Évitez les sucres rapides (gâteaux, bonbons, boissons sucrées, pain blanc, …)
  • Prenez un plat consistant le midi car vous le dépenserez dans la journée et prévoyez un repas plus léger le soir pour le digérer facilement durant votre sommeil.
  • Mangez en conscience, c’est-à-dire prenez du temps pour mâcher, ressentir le gout des aliments, leurs consistances, leurs parfums.
  • Veillez à votre posture pour ne pas manger avachi !
  • Et pour vous, chers sportifs, si vous avez prévu une séance dans l’après-midi, attendez au moins 3 heures après votre repas avant de vous lancer. La digestion prend du temps et si vous partez faire du sport trop vite après avoir mangé tout votre flux sanguin sera dirigé vers vos muscles pour qu’ils puissent fonctionner correctement. Malheureusement ce sera au détriment de votre tube digestif. C’est là essentiellement la cause de nombreux troubles digestifs (maux de ventre, crampes, douleurs intestinales, …) bien connus des sportifs.
  • Notez sur votre agenda vos "rendez-vous avec vous-même", du temps non négociable réservé à votre forme physique: un entraînement une fois par semaine c’est le minimum, deux fois par semaine serait idéal et 3 fois ce n’est que mieux.

L’été est un moment propice pour se détendre et prendre de nouvelles habitudes, alors faites-vous du bien en abondance !