Since 1989

« L’homme ne peut s’empêcher de penser, et souvent pour son propre supplice » Alain (1934)

Nous avons 60 000 pensées par jour. Si au moins, elles étaient toutes sources de créativité. Malheureusement, sur ces 60 000 pensées, 95% sont encore et toujours identiques. Nous apportent-elles confiance et optimisme ? Même pas !

Nous sommes des êtres de pensées. Différentes études scientifiques ont établi que nous avions 60 000 pensées par jour. Si au moins, elles étaient toutes sources de créativité. Malheureusement, sur ces 60 000 pensées, 95% sont encore et toujours identiques. Nous apportent-elles confiance et optimisme ? Même pas. Il semble que nous aimions à ruminer noir puisque ces mêmes études, établissent que 80% de nos pensées répétées, sont négatives ! Pourtant, penser reste une fonction volontaire et en avoir la maîtrise relève d’un entraînement régulier et patient. Il s’agit d’observer sous quelle forme elles apparaissent dans notre esprit. Pour les uns, c’est un dialogue intérieur, pour d’autres ce sont des images ou des représentations mentales. Chacun de nous est différent. La prise de conscience des pensées dominantes implique de vous mettre à l’écoute de votre ressenti émotionnel (agréable, désagréable) du moment. Toute pensée crée une émotion. La nature de vos émotions vous donnera la tonalité dominante de votre schéma de pensée. Faire des « STOP-ARRETS » réguliers, pour se mettre à l’écoute de son ressenti est un exercice simple avec un retour sur investissement garanti.