Since 1989

« La motivation vous fait commencer, mais c’est l’habitude qui vous fait continuer. » – Jim Ryun

Nous passons, en moyenne, plus de 3 heures par jour devant notre écran télévisé.
Pourtant, selon les sondages la plupart des gens évoquent « ne pas avoir le temps » de pratiquer une activité physique.
Est-ce que prendre du temps pour soi serait une perte de temps ?

Avec la crise sanitaire, les comportements ont évolué vers une baisse de la pratique régulière d’une activité physique (AP) tandis que le nombre de maladies cardio-vasculaires, de cancers, de diabète de type II et de problèmes articulaires augmentent considérablement. 

Nous passons, en moyenne, plus de 3 heures par jour devant notre écran télévisé. Pourtant, selon les sondages la plupart des gens évoquent « ne pas avoir le temps » de pratiquer une activité physique. 

Est-ce que prendre du temps pour soi serait une perte de temps ? Un temps inutile et sans intérêt, alors même que toutes les études scientifiques démontrent que la sédentarité tue plus de 5 millions de personnes chaque année.

Une étude (Olsen R et al, J.A.M.A, 2008 et Krogh-Madsen R et al, 2010) a porté sur l’analyse des conséquences de l’arrêt de l’activité physique. Ainsi un échantillon de population a été choisi sur la base d’une pratique régulière (c’est-à-dire chaque semaine) d’une activité physique. Un bilan de leur état de santé a été réalisé puis on a demandé à ces volontaires ne plus faire aucun sport durant 14 jours. Après ce délai, des bilans de santé ont été à nouveau effectués et que constate-t-on ?

  • une augmentation de la masse graisseuse 
  • une augmentation du taux du mauvais cholestérol
  • une baisse de la sensibilité à l’insuline propice au diabète de type II, etc…

Et ceci en seulement 2 semaines d’inactivité !

En 1953 on parlait déjà de ce problème. Ainsi une étude anglaise menée (Coronary heart disease and physical activity of work, 1953) sur les chauffeurs et les contrôleurs de bus avait démontré que les chauffeurs, en raison de leur inactivité physique (resté assis à conduire) étaient deux fois plus admis en centre hospitalier pour infarctus du myocarde que les contrôleurs, qui eux, bougeaient dans les allées des bus pour contrôler les tickets. 

La sédentarité est une calamité pour notre santé. 

Il est vrai que naturellement nous sommes plus attirés par la confort d’une voiture pour le moindre déplacement si minime soit-il que par l’idée de s’y rendre à pied, tout comme, si nous avons le choix entre monter des étages en ascenseur ou prendre les escaliers, automatiquement notre attirance se porte sur l’ascenseur, le confort du canapé devant la télévision nous fait plus facilement un clin d’oeil alléchant que l’idée d’aller marcher rapidement durant 20 mn selon les dernières recommandations de l’OMS …

Pourtant pour lutter contre ce fléau, il n’est pas besoin de s’engager sur le chemin de la souffrance sportive surtout si l’on n’aime pas le sport ! 

Il suffit d’adopter certains réflexes de prévention au quotidien. 

Commencez par vous observer. S’il vous arrive de souffrir de douleurs articulaires, musculaires ou bien de fatigue, de maux de tête ou encore si vous vous sentez moins motivé(e) et plus irritable,… avant-même de vous imaginer malade et de vous rendre chez le médecin pour y faire la queue et perdre de précieuses minutes, observez votre quotidien et analyser si ces derniers jours vous avez suffisamment bougé … car ne pas bouger provoque des douleurs et même les amplifie. Ainsi, si vous souffrez de rhumatismes, le meilleur antidote est de bouger, mettre en action, de façon adaptée, l’articulation douloureuse.

En fait le plus dur n’est pas de le savoir et d’y penser mais bien de se lancer !

Voici quelques astuces qui pourront vous aider à booster la consommation de vos calories et à vous mettre en mouvement et à lutter contre les méfaits de la sédentarité.

C’est ce que l’on appelle « booster son NEAT », terme anglo-saxon pour No Exercise Activity Thermogenese. C’est donc l’art de bouger intelligemment sans faire du sport !

A votre travail, vous pourriez organiser votre poste de telle sorte que vous soyez obligé(e) de vous lever en éloignant votre poubelle ou en installant votre imprimante dans une autre pièce,…

Plutôt que de prendre une pause café/thé devant le distributeur de boissons ou dans votre bureau, prenez votre gobelet, votre gourde d’eau et allez vous balader dans les couloirs, en prime ce sera peut-être l’occasion de faire connaissance autrement de certains collègues.

Si vous pouvez vous isoler un peu, qu’est ce qui vous empêcherait de faire 3 X 20 secondes de gainage ou 3 X 30 secondes de montées de genoux ? Vous ne transpirerez pas et ce très court exercice participera à votre dépense énergétique en mettant votre corps en mouvement tout en renforçant votre sangle abdominale !

Que ce soit chez vous ou au travail, ayez le réflexe de vous lever pour passer vos appels téléphoniques, si possible en marchant, au lieu de rester assis(e).

Si vous avez le choix, mieux vaut opter pour les trajets à pied ou à vélo qu’en voiture, monter et descendre les escaliers plutôt que de choisir l’ascenseur, etc…

Quant au ménage, souvent perçu plus comme une corvée qu’un plaisir, voici quelques chiffres qui devraient vous motiver:

  • une heure de repassage, c’est 115 calories dépensées
  • une heure de chasse à la poussière et voilà 175 calories qui seront brulées
  • une heure de d’aspirateur et la combustion grimpe à 200 calories

Ne parlez plus de ménage mais dites « fitness ménager » ! 

Faites votre ménage en gainant, par séquence de 10/15’’ vos abdominaux, ramassez les objets en faisant des squats, etc… En prime, en seulement 20 minutes de ménage, vous réduirez votre niveau de stress et le risque de dépression (cf une étude de l’University College London réalisée auprès de 20 000 personnes).

En effet faire du ménage, c’est faire une activité physique qui libère des endorphines, substances du bien-être produites par le cerveau.

Je le dis souvent et le rappelle toujours à mes client(e)s, une activité physique se jauge à la qualité plutôt qu’à la quantité. 

20 mn de ménage bien menée vaut mieux qu’une heure de course à pied avec le corps complètement tendu et crispé !

Des séances régulières courtes et qualitatives sont préférables à de longues séquences qui peuvent s’avérer douloureuses et donc décourageantes à moyen terme.

Une séance qualitative selon la démarche Sport MétaZen, signifie se mettre dans l’instant présent pour être concentré(e) sur les sensations, à l’écoute du corps pour se libérer des tensions inutiles et renouer avec le plaisir du mouvement. 

On peut ainsi faire du renforcement musculaire, sans matériel, par des exercices utilisant le poids du corps, ou avec du petit matériel à moindre coût, et alterner avec des séances de cardio pour stimuler la pompe cardiaque et brûler des calories, etc…

Vous vous sentirez très rapidement plus tonique, plus confiant(e), plus résistant(e) aux facteurs de stress.

Vous êtes tenté(e) pour découvrir les bienfaits du Sport MétaZen dans un minimum de temps avec un maximum de plaisir ? 

Je propose des formules à distance (en visio) ou en présentiel, …. pour transformer votre désir en objectif.

Parlons en ensemble …

N’hésitez pas à me laisser vos commentaire ou à me poser vos questions. J’y répondrai avec plaisir.

Juliane Leclair

Coach Sport MétaZen

 

Pour plus d’information sur ces thèmes  Contactez-nous 

Nous nous ferons un plaisir de vous répondre sous 48 heures

Certification QUALIOPI pour les actions concourant au développement des compétences de: Formation