Since 1989

Le corps commande le cerveau

Le cerveau ne peut pas à la fois penser et ressentir. Pour arrêter une spirale intérieure négative, la solution la plus efficace est de se recentrer sur les sensations corporelles.

Mon expérience de consultant-formateur et préparateur mental, depuis 1989, auprès d’un public allant du champion olympique au dirigeant d’entreprise et ses équipes, a fait évoluer mon approche de la gestion du mental. A mon sens, la stabilité émotionnelle est directement liée à la capacité d’être à l’écoute de ses sensations corporelles. Nous savons que le cerveau ne peut pas à la fois penser et ressentir. Pour arrêter une spirale intérieure négative, la solution la plus efficace est de se recentrer sur les sensations corporelles. Or nous sommes de plus en plus coupés de notre corps. Notre société valorise trop le raisonnement intellectuel, alors que notre corps est à la fois un détecteur et un amplificateur de notre niveau de stress. Il nous envoie des signaux d’alerte que nous n’écoutons pas ou si peu ! Le stress négatif est un ressenti émotionnel qui se traduit par des réactions physiologiques (nervosité, douleurs, fatigue, sommeil, …). L’impact sur notre efficience professionnelle et notre santé est immédiat. Dans un contexte où l’obligation de « faire toujours plus avec moins », devient extrême, je suis convaincu, qu’il est urgent de remettre le corps au centre de nos priorités si nous voulons relever le défi de la performance durable et humaniste.