Since 1989

Saisir l’instant présent ...

Les drames du Covid 19, nous envoient en permanence des messages de peur, d’anxiété et d’inquiétude qui hypnotisent notre cerveau sur ce registre négatif. Pour soulager votre surcharge mentale, je vous propose de faire quotidiennement des exercices, très simples, à la portée de toutes et tous, quel que soit le lieu.

Nous voilà tous confinés pour notre sécurité. Dès que nous regardons la télévision ou écoutons la radio, les mauvaises nouvelles se succèdent et se ressemblent. Le Covid 19 avec ses drames est présent sur toutes les ondes, à toutes heures du jour et de la nuit. Ces informations en continu nous envoient en permanence des messages de peur, d’anxiété et d’inquiétude qui hypnotisent notre cerveau sur ce registre négatif. Etre prudent, respecter les gestes d’hygiène et les directives de sortie, est nécessaire. Pour autant, ce confinement, n’est pas un emprisonnement, ni une sanction. Il en va de la protection des plus fragiles d’entre nous et plus généralement de notre santé collective. C’est en quelque sorte un acte collectif d’empathie et de bienveillance.

Mais au niveau individuel, ces messages quotidiens peuvent avoir un véritable effet nocébo sur notre état d’esprit l’entraînant dans une spirale négative infernale. Nos repères quotidiens ont changé, nous sommes en vase clos, seul(e) ou en famille, tels des poissons rouges tournant dans un bocal. Or ce confinement risque de durer encore quelques semaines, une durée prolongée pouvant diluer encore plus nos repères sociaux, telle de l’eau versée sur de la couleur.

Mais ce confinement prendra fin. Nous retrouverons alors nos activités, nous retournerons à notre vie sociale, nous reprendrons progressivement nos habitudes avec un peu, beaucoup ou passionnément de plaisir… peut-être même de la peur au ventre ou des réticences. Plus que jamais, nous aurons alors besoin de mobiliser toutes nos capacités de créativité, d’initiative et de cohésion pour réapprendre à travailler tous ensemble. Nous aurons besoin de mobiliser toute notre énergie pour rebondir et reprendre nos projets là où nous les avions laissés avant le confinement; nous devrons certainement les adapter, les réinvestir autrement dans un contexte économique des plus chaotiques. La qualité de notre futur prend racine dans la qualité de notre présent.

Même si nous n’avons pas d’autre choix de vie pour le moment, nous conservons la liberté intérieure de faire de ce temps de confinement un échec ou une réussite, un écueil ou un simple obstacle à franchir. Pour réussir la sortie du confinement, il est urgent de ne pas se laisser enliser dans un état d’esprit d’inquiétude, d’attente pessimiste, de peur, tous ces sentiments qui telle de la glue nous empêchent de nous réaliser individuellement et collectivement.

Nous sommes face à nous-mêmes, c’est aussi là une belle opportunité pour s’entraîner à développer notre stabilité émotionnelle.

Nous en avons besoin maintenant pour gérer notre confinement, nous en aurons besoin à la reprise de nos activités.

C’est là une compétence transversale universelle qui détermine la qualité de nos compétences professionnelles et socio-comportementales. Etre stable émotionnellement, ne signifie pas s’abstraire de toute émotion (négative ou positive), ni même de nier la réalité, mais au contraire d’en être conscient pour ne pas se laisser envahir et submerger par des émotions inadaptées aux situations. « Je suis le maître de mon destin. Je suis le capitaine de mon âme ». Cette citation de William Ernest Henley (Invictus-1875), illustre à mon sens, pleinement ce qu’implique « être stable » émotionnellement.

Pour soulager votre surcharge mentale, je vous propose de faire quotidiennement des exercices, très simples, à la portée de toutes et tous, quel que soit le lieu. Je vous propose d’apprendre à mettre vos pieds au service de vos émotions, votre tête vous en remerciera, je vous le garantis ! Mêmes confiné(e)s, vous êtes debout, vous marchez, vous allez et venez d’un point à l’autre. Finalement, nous restons de grands marcheurs !

Nos pieds sont notre prise de terre, ils assurent la solidité de notre édifice dans les trois plans :physique, émotionnel et mental.

La qualité de prise d’appui est la base de toute activité. Des appuis stables sont nos véritables ancrages. En maintenant notre attention sur cet ancrage, nos pensées sont alors focalisées sur l’instant présent, le seul moment où l’on a un pouvoir d’action. Etre centré, c’est être prêt et disposé à aller de l’avant.

Votre présent vous pouvez le bonifier en centrant votre attention sur la qualité de vos appuis. Plus vous serez centré, stable, sans crispation, plus vous allégerez votre charge émotionnelle et vous retrouverez votre confiance, vous vous sentirez alors plus déterminé, plus fort, plus énergique.

Voyons ensemble les étapes à suivre pour vous entraîner sur cet ancrage au sol.

Pour cela je vous invite à suivre ce lien vers cette vidéo"Instant présent, ancrage, posture, mental"

Maintenant, c’est à vous de jouer.

Pour commencer votre entraînement, je préconise de programmer dans votre journée 3 à 5 séquences de 5 mn de marche MétaZen.

Si vous faites ces exercices en étant centré exclusivement sur vos sensations, vous ressentirez un soulagement mental. Vous développerez votre capacité à être concentré, à rester centré sur l’instant présent, seul moment où vous avez un pouvoir d’action.

Votre cerveau ne peut penser et ressentir en même temps… Faites en l’expérience… Faites vous du bien !

Dans une prochaine vidéo, je vous expliqureai comment retrouver votre détente et bien-être, malgré les pressions, par la pratique du scanner corporel express.

D’ici là, bon entraînement.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Philippe Leclair